Sommes-nous gouvernés par des malades mentaux?

le-pain-psychopathe-9110983957Le politique et psychiatre David Owen, qui a été ministre de la Santé et des Affaires étrangères britannique dit que oui, que beaucoup de ceux qui nous gouvernent aujourd’hui sont dangereux malades mentaux. La maladie pourrait expliquer beaucoup de ce que les gens trouvent inexplicable , y compris les mensonges, les échecs et les mesures contre le citoyen , la justice et la raison d’être qui sont prises contre la crise .

Caractéristiques générales du psychopathe

Les psychopathes sont incapables d’empathie ou remords, pour cela ils interagissent avec d’autres personnes comme si elles étaient tout autre objet, les utilisent pour atteindre leurs objectifs, la satisfaction de leurs propres intérêts. Ils ne doivent pas nécessairement porter préjudice.

L’absence de remords réside dans l’objectivation que le psychopathe fait de l’autre, c’est à dire que prendre les attributs de l’autre personne pour la codifier comme une «chose» est l’un des piliers de la structure psychopathique.

Les psychopathes ont tendance à créer leurs propres codes de conduite, se sentent juste coupables d’avoir enfreint ses propres règles et pas de codes communs. Cependant, ces personnes n’ont pas des notions sur la plupart des pratiques sociales, de sorte que leur comportement est adaptatif et passe inaperçu par la plupart des gens.

ogroEn outre, les psychopathes ont comme caractéristique avoir des besoins particuliers et des formes atypiques de les satisfaire, qu’impliquent généralement une certaine ritualisation. L’acte psychopathe vers l’autre est fixé par la nécessité du psychopathe et son propre code, qui, de son point de vue, l’exonère du mécontentement intérieur .

Le problème des besoins des psychopathes c’est celui de pas être partagés par le groupe, ne peuvent pas être compris ni générer empathie, parce qu’ils se situent en dehors des lois en usage et du bien commun, même si ces besoins se font sentir dur et le poussent à l’action.

En outre, les psychopathes ont un égocentrisme très marqué, une fonctionnalité qui peuvent avoir des gens en bonne santé, mais est intrinsèque à ce trouble. Cela implique que le psychopathe travaille toujours pour lui-même et quand il donne, il manipule dans l’espoir de récupérer cet investissement dans l’avenir.

Une autre note commune est la surévaluation de sa personne , ce qui conduit à une certaine mégalomanie, une surévaluation de sa capacité à réaliser certaines choses et l’empathie utilitaire , ce qui revient à une capacité à saisir les besoins des autres et utiliser cette information pour propre bénéfice , ce qui constitue un regard à l’intérieur de l’autre pour connaître ses faiblesses et travailler sur eux pour manipuler.

soldate-americaine-lynndie-england-avaitCertains auteurs du courent psychanalytique supposent que la raison pour laquelle une personne psychopathe est une personne perverse c’est parce qu’il s’agit de sujets dont la personnalité dépend en grande partie du maintien du principe de réalité, mais sans surmoi. Cela rend la personne psychopathe susceptible de commettre des actes criminels ou d’autres actes douteux avec absence totale de scrupules, sans le sens de culpabilité.

Un psychopathe peut être une personne fort sympathique d’expressions sensées, cependant, elle n’aura aucun doute à commettre un crime quand il lui convient et, comme déjà expliqué, il ne se sent pas de remords. La plupart des psychopathes ne commettent pas de crimes, mais n’hésite pas à mentir, manipuler, tromper et faire du mal pour atteindre leurs objectifs sans sentir le moindre remords.

En droit pénal, ça fait longtemps que le grand dilemme de savoir si une personnalité divergente de ce type est imputable, surtout lorsqu’il s’agit d’une structure psychotique. Parce que le concept de la maladie mentale est tombé en désuétude (soit les sadiques, les violeurs, les escrocs, ou toute autre activité répréhensible qui développe le psychopathe), on a tendance à soutenir qu’il mérite punition, étant donné que la personne possède la conscience de ses actes et peut éviter de les commettre. Il influe également le droit collectif de la société pour se protéger de leurs actions.

En Espagne est également considéré comme imputable à toutes fins sans que la psychopathie officie d’atténuant de délit dans la cour. Cela signifie qu’il a la pleine responsabilité et culpabilité.

camisole-de-force-s-usante-psychopathe-18304668Il est important de savoir que la psychopathie est incorrigible, bien que les médicaments antipsychotiques peuvent être utilisés pour réduire l’impulsivité et la réhabilitation du comportement à haute discipline, mais les thérapies de réadaptation habituels ne sont pas seulement inefficaces, mais dangereuses. Étant donné leur incapacité à faire preuve d’empathie, et l’empathie pour les victimes est le principal pilier de tout processus de réinsertion sociale des délinquants, réhabiliter les psychopathes se fonde sur l’égoïsme du propre sujet, encourageant une conduite qui génère avantages et évite les pénalités.

Article traduit de:
http://comunicacionpopular.com.ar/nos-gobiernan-enfermos-mentales/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.